Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

L'actualité de CENTURY 21 Fortis Immo

C’est l’édito de Nathalie Naccache : « Hiver 2018 »

Publiée le 12/01/2018

 

2018, l’enthousiasme prudent

Des prix qui parfois s'envolent, une fiscalité qui fatalement décolle, des aides qui manifestement s'étiolent… l'immobilier va-t-il devenir plus « élitiste » depuis l'annonce du plan logement du gouvernement ?

L’année 2017 s’est finie en fanfare, avec une augmentation significative des ventes. Etait-ce une belle éclaircie dans une météo toujours variable, ou l’annonce d’un « printemps de l’Immobilier » durable ?

Des planètes moins bien alignées

 

2018 s’ouvre sous des auspices mitigés dont il convient de tirer le meilleur parti :

 

Marché euphorique : lente et raisonnée au départ, la progression des prix s’est emballée ces derniers mois.

 

Conditions d’emprunt au beau fixe : un leitmotiv ! Les taux d’intérêt sont au plus bas, une réelle opportunité pour les acquéreurs ;

 

Pouvoir d’achat neutralisé : corollaire des facteurs ci-dessus. Les ménages français ont perdu avec la hausse de prix ce qu’ils avaient gagné en pouvoir d’achat immobilier avec les taux bas ;

 

Résultats des autres actifs : l’immobilier profite des rendements médiocres ou incertains des autres placements. La Pierre « valeur sûre », un credo qui a du sens, même si la fiscalité n'épargne pas l'immobilier ! Alors que les actions, parts d'entreprise ne rentrent plus dans le calcul de l'ISF (impôt sur la fortune), seule la pierre se voit mise à contribution pour financer le nouvel impôt sur la fortune immobilière (IFI)à partir de 1 300 000 € de patrimoine. L’arbitrage en faveur de l’immobilier en sera-t-il nuancé ?

 

Un éclairage objectif

Ces tendances ne doivent cependant pas faire oublier les éléments qui demeurent :

Offre et demande : toujours à surveiller de près, c’est du rapport entre ces deux constantes que dépend l’équilibre des prix ;

Pression fiscale : elle peut être un frein à l’investissement. Un « virus » français pour des ménages qui doivent déjà faire avec des perspectives d’avenir toujours incertaines.

 

On ne perd rien à rester prudent. Mais cela ne doit pas ternir l’élan qui dynamise le marché immobilier. Garder le cap et cultiver un optimisme pragmatique semble être la bonne attitude. C’est en tout cas celle qui nous conduit dans l’accompagnement de vos projets immobiliers !

 

Notre actualité